Temples d’Angkor & Phnom Penh

Après deux escales de 24h à Singapore & Kuala Lumpur, me voici au Cambodge.

Une fois arrivé à Siem Reap, la ville la plus proche des temples d’Angkor et payé le visa d’entrée de $30, je me retrouve surpris, car ici, malgré la monnaie locale, tout se NEGOCIE en dollars américain.

Je prend donc un taxi, sympathise avec le chauffeur, qui voit en moi un bon pigeon touriste et me propose vite, un ride pour le lendemain pour m’accompagner aux temples toute la journée.

Avec mon expérience, j’ai toujours appris à me méfier des locaux qui souhaitent me vendre quelque chose, surtout en Asie. Je décline donc son offre, qui après coup et vérification, était bien trop élevé malgré son  » Trust me, if I lie, I’ll lose my job » …

Angkor-Temples

Mon budget étant serré, je décide de faire les temples le lendemain mais à vélo car plus économique ($1,5 la journée contre $15 dollars pour un tuk-tuk et $25 pour un taxi). Cependant, il faut avoir un minimum d’endurance, car c’est peut être plat mais c’est assez loin.

Premierement ma guesthouse, était à 7km de l’entrée des temples, puis une boucle d’une quinzaine de kilomètres vous permettra de faire les temples principaux.

Comptez bien une trentaine de kilomètres dans la journée voir plus, si comme moi, au levé du soleil, à cause d’un manque de signalisation vous loupez le bâtiment pour acheter les tickets et devait faire 10km supplémentaires pour retourner en chercher.. (5kms aller).

Bref, une fois cet épisode passé, je décide de commencer les temples mais pas par Angkor Wat, comme le font la plupart des touristes mais par le suivant, afin de me retrouver quasiment seul dans les 3 prochains temples.

Je commence donc par Srah Srang, pas grand intérêt car en travaux. Puis, je continue pour Ta Phrom, ce temple est l’un des principaux et vaut vraiment le coup d’oeil.

Ensuite, je décide d’aller visiter le temple, Ta Nei, petite beauté qui n’a pas encore été touché et assez isolé, on se croirait donc dans Indiana Jones. Puis vient le tour du fameux Le Bayon et de Preah Khan, tout deux très beaux de par le détail des sculptures.

Et bien entendu, je finis par Angkor Wat sur les coup de 13h, là où les touristes ont désertés les lieux pour aller manger en ville et éviter la chaleur (plus de 40 degrés en cette période).

Une journée de 5h du matin à 14h30 à faire du vélo et visiter les temples, je dois vous dire que ce fût assez dur en réalité, à cause de la chaleur et du vélo très sommaire mais ça en valait la peine.

Le pass à la journée pour les temples coute $20, mais beaucoup prenne 3jours à $40. Pour ma part, je suis pas très sensible aux temples, tout comme au Mexique, je suis très content d’avoir fait les principaux, le travail pour construire cela est colossale et c’est tellement incroyable les détails qu’ils y ont mis.En revanche, une journée m’a suffit pour visiter « un peu » ce fabuleux site.

Après avoir testé quelques plats locaux, j’ai rencontré une amie que j’ai connu à Bangkok, Mme La Tourista. Sachez que une fois que vous la rencontrez, elle prend une part assez importante dans vos journées … Donc après une journée bien rempli avec elle, j’ai pris le bus de nuit Giant Ibis ($15) pour la capitale, Phnom Penh.

Capture d’écran 2015-04-25 à 22.52.00 (Angkor Wat)

 

Phnom-Penh

Me voici donc dans ce bus couchette pendant 7h à dormir avec un gentil Cambodgien à moins de 10 centimètres mais très sincèrement ce fût vraiment agréable . (Pas le cambodgien… le bus de nuit ! )

Phnom Penh est vraiment… spéciale ! C’est pas très beau, c’est pas très propre mais c’est culturellement, tellement à 10 000 de chez nous. Dés mon arrivée à 5h00 du matin, le soleil lui, était encore endormi mais le boucher bien réveillé.

Tellement bien que au coin d’une rue dans mon tuk-tuk pour m’enmener à ma guesthouse, je croise le regard de ce boucher tellement particulier… En effet, pour lui couper de la viande directement à l’arrière de son pick up sans bâche à même la benne et envoyer les morceaux de viandes découpés à son apprenti sur le trottoir (celui-ci recouvert d’un vieux tissu plein de sang) ne pose aucun problème.

Tout ça pour dire que dés mon arrivé, je suis dans le bain. Cette ville est assez chaotique, la circulation ne semble avoir aucunes règles et le contraste de pauvreté/richesse se fait sentir en voyant des gamins mendier à coté de belles voitures ( Rolls Royce, Range Rover …)

Bref, il n’y a pas grand chose à faire à Phnom Penh à part visiter le grand Palais, mais je crois que si vous voulez vraiment découvrir la capitale, le mieux est de se promener à pieds à travers les petites ruelles et les marchés très sympas  typiques…

Capture d’écran 2015-04-25 à 22.51.41

Pour retrouver plus de photos, c’est par ici <—-

Maintenant, place aux Philippines où je reste 2 semaines environ :)

Laisser un commentaire